Qui a dit qu’il fallait choisir entre voyager ou avoir une famille?

Je me suis toujours dit : « Si un jour j’ai des enfants, c’est eux qui s’adapteront à mon style de vie de voyageuse et je les amènerai partout avec moi. »

Ma façon de voyager a été chamboulée. Maman de deux ados âgés de 13 et 17 ans, j’ai fait des dizaines de voyages avec eux depuis qu’ils sont tout-petits de la Turquie au Mexique, en passant par le Portugal, le Pays basque et plus encore!

Quand est-il de la réalité, selon les différentes étapes, maintenant que la plus vieille est à l’aube de l’âge adulte? J’ai voulu démystifier le voyage en famille. 

voyager-avec-enfants3
📸 Nathalie Gemme – Trip Testé

Voyager avant d’avoir des enfants

En sac à dos, j’ai parcouru pas moins de 30 pays. 🌏 ✈️

Je préférais sortir des sentiers battus pour vivre des expériences authentiques et découvrir des paysages, des habitudes de vie différentes, de nouvelles langues, faire de fabuleuses rencontres et surtout… apprendre.

Voyager avec bébé, ça change quoi?

Indice : la plupart des compagnies aériennes accepteront en surplus une poussette, siège d’auto et un sac à couche sans frais. Tant mieux, car des bagages, on en a un peu plus en effet! Qui dit un humain de plus qui voyage dit plus de stock, évidemment… Mais voyager léger est tout de même possible. Selon la destination, on peut transporter moins pour se procurer l’essentiel sur place. Normalement il est assez facile de trouver des couches, des purées, du lait maternisé… Par contre ça peut aussi être plus rassurant d’avoir ses produits connus sous la main. Il suffit simplement d’un peu plus de préparation et de paqueter intelligemment.

Les déplacements sont aussi plus calculés : on se pose et on profite plus de la vie locale. J’ai donc pris plus la peine de vivre le pays, ça a été ma première expérience de slow travel…..Une bonne chose pour moi qui carbure à l’adrénaline, aux défis, aux activités qui sortent de l’ordinaire.

💜 Tu aimerais aussi : Je suis parent : ai-je perdu mon âme de backpacker?

On a besoin de s’organiser davantage et c’est vrai que les moments de spontanéité sont troqués par des moments planifiés. Quand on voyage avec bébé, il faut s’attendre à dépendre un peu plus de sa routine pour les activités.

La chose qui m’a le plus surprise est la vision des locaux quand on voyage avec des enfants. Tout de suite, ça donne le ton. On dirait que les gens nous craignent moins, on sent l’ouverture automatique des habitants du pays (et encore plus avec un bébé). Je repense à cette fois où une Portugaise a pris son auto et nous a amenés 20 minutes plus tard devant notre hôtel alors qu’on était vraiment perdu, wow! Ou bien la fois que ma fille avait un abcès et que la proprio du café internet a fermé son commerce en plein jour juste pour nous afin de nous amener chez son dentiste en urgence. En plus, elle traduisait tout ce que le dentiste et le pharmacien italiens nous expliquaient! Re-wow! Je ne suis même pas certaine que j’aurais fait ça moi-même avec des touristes… ça m’a fait réfléchir.

Voyager avec des enfants d’âge primaire

NomadJunkie2.jpg
📸 Nathalie Gemme – Trip Testé

Lors de notre voyage de six mois à travers l’Amérique et l’Europe, j’ai dû m’improviser prof de ma fille alors âgée de dix ans (4e année). Ce rôle m’en a vraiment fait voir de toutes les couleurs. Mon plan de départ, je me disais : on fera de l’école de 9h00 à midi du lundi au vendredi, question de s’en débarrasser le plus vite possible.

En réalité, on arrivait plutôt à la plage vers 15h00 et j’ai dû plus d’une fois aller prendre des marches pour ventiler. Mais la réalité c’est que ni elle, ni moi, n’avaient envie de faire de la grammaire quand on est sur le bord de la plage. Disons que le mot routine prenait tout son sens, mais on est justement en vacances pour ÉVITER la routine! De plus, la vérité c’est qu’on a un attachement émotif avec son élève et on sait quand il peut donner soit davantage ou apprendre plus vite. Ayoye, dure dure dure la vie de maman enseignante. Le rythme qui convenait aux deux était plutôt 7 jours sur 7 et ce, 2h00 par jour. Au final, les enfants se sont adaptés facilement à beaucoup de situations.

L’avantage en quittant le pays pour plusieurs mois, c’est qu’on se libère de charges mentales (ouvrir le terrain au printemps, changer les pneus d’hiver, trouver des cadeaux pour la fête d’un ami de la garderie, etc.). On a donc du temps à consacrer à la famille et on vit davantage le moment présent. Ma plus grande disponibilité d’esprit m’a permis de poser mon regard plus souvent sur eux et d’apprendre à les connaître davantage.

Voyager avec eux veut aussi dire voir du pays à travers leurs yeux. On réapprend à s’émerveiller, il y a beaucoup d’échanges, de questions et d’excitation! Je me souviens de la déception de mon fils de cinq ans quand il a appris à la visite du Colisée de Rome que les Gladiateurs étaient tous morts (j’avais oublié de lui dire), il les cherchait partout! Moments de vie à croquer! 😍

Voyager avec des ados

Vacances dans un resort ou une croisière… pas mon style à la base! L’an dernier, lors de notre séjour à Holguin dans un resort(!), j’ai réalisé que c’était la formule gagnante quand on a un fils de 12 ans sportif et une fille de 17 ans beach lover. Une façon simple de concilier les intérêts des deux ados. Pas facile de trouver un voyage compromis surtout quand on a qu’une semaine, car la plus grande a une job d’été dorénavant. J’ai quand même pu vivre le Holguin authentique en sortant de mon resort (c’est plus fort que moi, je trouve toujours une façon d’explorer la culture locale).

Note à moi-même : je jugeais… je ne jugerai plus les formules tout inclus.

L’adolescence veut aussi dire plus d’indépendance (je ne fais plus leurs bagages, youppi!), toutes les activités sont maintenant possibles, on est plus contraints par l’horaire, bref plus de liberté en résumé.

Pourquoi voyager avec un enfant qui ne s’en souviendra peut-être même pas?

C’est vraiment une question qui me dérange, comme si quand ils sont petits c’était de l’argent perdu, du temps gaspillé ou je ne sais quoi. Ces souvenirs, ces feelings, ces senteurs… ces expériences de voyageur auront définitivement un impact sur leur identité. Je crois que ça fait des personnes plus ouvertes aux autres et ça les rend davantage curieux.

💜 Tu aimerais aussi : Voyager en famille : 10 trucs pour avoir l’air au dessus de tes affaires

NomadJunkie3.jpg
📸 Nathalie Gemme – Trip Testé

Voyager, une tradition familiale

Avec les années, j’ai essayé que le voyage fasse partie d’une tradition familiale, un rituel. J’ai voulu transmettre ma passion du voyage à mes enfants, la curiosité, la liberté, l’authenticité et l’ouverture au vrai monde. Ma recette d’un voyage réussi avec les enfants a été la préparation et l’organisation. J’ai appris aussi à travers d’eux. Ça m’a chamboulé pour le mieux.

Et toi, as-tu réussi à continuer de voyager avec des enfants?

 

Tags: voyager avec un ado, voyager avec un bébé

Tu aimerais aussi :

par
Aventurière et maman de deux ados, Nathalie a parcouru plus d’une trentaine de pays. Elle adore sortir des sentiers battus pour vivre des expériences authentiques et découvrir des paysages, des habitudes de vie différentes et faire de fabuleuses rencontres.
Article précédent Article suivant

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partage