10 étapes simples pour faire le tour du monde en famille

Ta famille et toi avez besoin de changement et tu rêves de partir à l’aventure avec ta gang? Tu lances alors à ton partenaire l’idée de partir un an autour du monde! C’est la folie, car il y a mille et un trucs à penser avant le départ. On t’a donc listé les 10 étapes pour bien préparer son tour du monde en famille, cette merveilleuse aventure que tu n’oublieras pas de si tôt. 

❗️Note : Les étapes et conseils s’appliquent aussi pour tout voyage de moins grande envergure.

1. Définir le type de voyage à faire en famille

Pour la planification de ton tour du monde en famille, il est possible de :

  • Faire une pause de travail (être en vacances à temps plein);
  • Travailler en voyageant, en optant pour un lifestyle de nomade numérique.

Le budget, l’itinéraire et le day-to-day varient, c’est donc primordial d’y penser avant de débuter la planification.

2. Prévoir le budget et économiser l’argent nécessaire

Le coût d’un voyage «tour du monde» d’un an est d’environ 22 000$ CAD par personne (un peu moins pour les jeunes enfants). Le coût varie, entre autres, selon le nombre de pays visités et le type d’hébergement choisi. Pour une famille avec deux jeunes enfants, on peut estimer entre 60 000$ et 75 000$. Il y a donc trois façons de financer un voyage de grande ampleur :

  • Économiser le montant total
  • Vendre ses biens et sa maison
  • Travailler tout en voyageant

Comment on économise autant d’argent?

Il n’y a pas de miracle : il faut revoir son budget, vivre avec moins, se trouver des revenus complémentaires et mettre le surplus dans un compte épargne voyage. Ça peut prendre beaucoup (beaucoup!) de temps, et des grands moyens seront probablement nécessaires pour mettre à terme un tour du monde en famille :

  • Vivre avec une seule voiture;
  • Louer sa maison et déménager dans un appartement à moindre coût;
  • Épurer son logis et vendre tout ce qui ne procure pas de bonheur (Allô Marie Kondo!);
  • Limiter les sorties au restaurant (et les cafés Starbucks 😅).

Vivre simplement permet d’économiser, mais aussi de préparer sa famille au mode de vie voyage.

3. Fixer une date de départ et introduire le projet aux enfants

C’est lorsque la date de départ est fixée que tout se concrétise! On peut maintenant introduire le plan du tour du monde en famille à ses enfants de différentes façons, selon l’âge : casse-tête carte du monde, devinettes sur les pays, photos de différents paysages. Il y a vraiment plusieurs façons de présenter l’aventure à ses enfants, même s’ils sont jeunes et qu’ils ne comprennent pas complètement l’ampleur du projet. Pour ma part, j’ai demandé à différentes personnes dans le monde d’envoyer des cartes postales à nos enfants. Ils ont adoré!

💡Astuce

En tant que Québécois, pour un voyage d’un an, il est préférable de partir de juillet à juin. Cela permet de rester couvert par la RAMQ pendant le séjour à l’étranger et donc de réduire le coût des assurances voyage. Un départ en juillet facilite aussi la location de la maison ou la résiliation du bail. Vive le 1er juillet!

4. Créer un itinéraire de rêve et apprendre sur les différents pays

Une fois le budget établi et la date de départ fixée, on peut s’amuser à créer un itinéraire de rêve. Mais par où commencer? On lit des blogues de voyage, on épluche des guides de voyage, on rejoint différents groupes de voyage sur Facebook. On est ensuite prêt à monter sa bucket list familiale, selon le budget établi préalablement.

Lorsqu’on voyage avec nos petits trésors la sécurité, l’accessibilité aux soins de santé, la facilité des déplacements, les attraits touristiques adaptés aux enfants, le coût de la vie et la météo sont des critères importants.

Le site Voyage du gouvernement canadien est une bonne référence pour connaître les niveaux de risques, les exigences d’entrées et les précautions à prendre dans les pays. Il existe aussi un outil web, le planificateur à contresens, qui permet de créer son itinéraire de voyage, puis d’estimer le budget nécessaire.

Mais, planifier un tour du monde en famille veut dire qu’on a du temps, et le temps, ça vaut de l’or! Donc, on reste flexible et ouvert dans son itinéraire en planifiant le début du voyage, avec quelques réservations, mais en laissant place à l’imprévu. Il suffit de compléter son itinéraire au gré des rencontres.

5. Se départir de sa maison et ses biens matériels

En tant que locataire, seule une résiliation de bail est nécessaire. Par contre en étant propriétaire, c’est un peu plus compliqué, mais plusieurs options sont disponibles :

  • Location de la maison meublée;
  • Vente de la maison : essentiel si c’est la source de financement du voyage;
  • Échange de maison.

❗️Dans tous les cas, il faut penser à remiser les effets personnels qu’on garde pour le retour et vendre les autres.

6. Faire un checkup santé et prendre une assurance voyage

Avant le départ, il est important de faire un petit check up santé (dentiste, médecin, vaccins, examen de la vue …) Puis, il faut magasiner son assurance voyage. Plusieurs cartes de crédit offrent une couverture voyage jusqu’à 90 jours. Cependant, si tu prévois voyager plus longtemps, choisis bien tes assurances et la couverture, car ça varie beaucoup d’une compagnie à l’autre. SafetyWing, conçu pour les nomades, offre une assurance médicale peu dispendieuse et très inclusive. En effet, SafetyWing ne couvre pas seulement les adultes : il est possible de couvrir un jeune enfant par adulte, et jusqu’à 2 enfants sur la même police d’assurance, sans frais supplémentaires. Tu peux aussi lire l’évaluation de Nomad Junkies sur l’assurance voyage SafetyWing.

7. Se plonger dans la paperasse

Un tour du monde en famille entraîne malheureusement beaucoup de paperasse :

  • S’occuper du changement d’adresse : on doit parfois demander à quelqu’un de la famille si on peut utiliser leur adresse postale par exemple;
  • Résilier les contrats (internet, électricité, cellulaire, …);
  • Faire les demandes de visas (selon les pays visités);
  • Faire (ou refaire) les passeports;
  • Demander des permis de conduire internationaux.

💡Il peut aussi être prudent de nommer un mandataire, juste au cas où.

8. Aviser son employeur

Pour un voyage d’un an autour du monde, deux semaines d’avis ce n’est pas l’idéal. Un voyage d’envergure se planifie d’avance. On en parle, on a hâte, on pose des questions sur les réseaux sociaux, on crée un blogue, on publie des photos de la préparation. Il serait dommage que ton employeur apprenne la nouvelle sur Facebook, avant que tu aies eu le temps de faire l’annonce officielle. Aussi, en discutant du projet, l’entreprise évoquera peut-être l’année sabbatique (chanceux!) ou le travail à distance.

9. Préparer ses bagages pour un tour du monde en famille

Il y a une simple règle ici : Maman et papa doivent pouvoir tout transporter, sans se fier aux jeunes enfants. Il faut donc s’en tenir au minimum et être capable de tout trimbaler, en un seul voyage, en prévoyant avoir un petit mini dans ses bras! 3 valises, 1 poussette, 2 sacs à dos, 2 sièges auto et un parc, c’est seulement impossible!

Il ne faut jamais oublier que tout (en général) s’achète sur place, au besoin, donc ce n’est pas grave si tout n’entre pas dans les bagages.

10. Avant le tour du monde en famille, faire de p’tites escapades pré-départ

Tu es peut-être un grand voyageur solo ou en couple, mais c’est peut-être une première expérience en famille? Alors, vaut mieux prévenir que guérir. Partir quelques jours avec les enfants pour tester la routine, pour les initier au voyage, pour faire son baptême de l’air ou simplement pour casser ses nouvelles chaussures et apprivoiser son appareil photo, c’est une excellente idée!

BONUS : Faire un party de départ

Simplement parce que c’est le fun! Et qu’on souhaite tous dire au revoir aux gens qu’on aime!

Tu es maintenant prêt à faire le saut et à commencer la préparation de ton premier voyage de longue durée en famille.

Quelle serait ta première destination dans un périple autour du monde avec ta famille?

Tags: tour du monde en famille, voyage en famille, voyage longue durée en famille

Tu aimerais aussi :

par
Une maman Québécoise et un papa Californien qui se sont rencontré en Italie et qui ont habité à Paris où ils ont eu leur 1er enfant, ça fait une belle famille avec plein d'histoires à raconter. Suivez les aventures d'Émilie dans son périple autour du monde en famille.
Article précédent Article suivant

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partage