Réflexion Covid-19 : Acheter une maison et continuer de vouloir voyager en famille

Acheter une maison et continuer de vouloir voyager en famille

La pandémie a ravivé cette réflexion déjà bien là, là depuis toujours même : une maison, yes or no ? Devenir propriétaires ET être des parents fan de voyages ? Une contradiction à tes yeux, mais. Après plusieurs colonnes oui/non, trop de calculs et de visites de maisons avec ton mini en porte-bébé, c’est là : déménagement dans votre maison bien à vous.

Vous vous étiez dit : vous deux + un dans votre quatre et demi ça ira. Mais pas possible d’être plus. Vous étiez d’accord de ne pas suivre la suite logique maison-bébé parce que. Ça n’avait jamais été le plan (vous n’aviez pas besoin de tant d’espace). Vous êtes des voyageurs. Votre appart vous permettait de voyager budget backpack chaque année, aussi loin et exotique que possible.

roadtrip Namibie

Il y a eu plein de trips outre-mer. Des roadtrips en Afrique, un voyage de train en Chine, une escapade au Myanmar. Est venu un bébé avec toute la joie et l’intensité du monde. Une vie en communauté de locataires. Des adaptations familiales. Un premier trip de famille sac à dos (a dream came true). Plein d’espoir de le refaire bientôt (les billets d’avion payants, ça commence à 2 ans, alors check bien tes affaires!). L’envie d’une maison, mais. Un désir de voyager encore plus grand. Un 4 et demi encore assez grand, mais. Puis est venue la Covid. Et des réflexions de parents accros aux voyages qui se sont demandé si l’achat d’une maison était pour eux.

Pas besoin d’un manoir

Ton espace de vie en voyage a légèrement augmenté dans les dernières années (une tente ou un banc – un matelas par terre – un dortoir – une chambre privée avec douches communes – une chambre TOUTE privée – une chambre privée assez grande pour recevoir un parc de bébé). Tu sais que tu aimes les grands espaces, mais l’idée de devoir s’en occuper et de le remplir de meubles et choses, bah. Pas ton genre. Tu dois te le rappeler parfois, mais tu sais fondamentalement que tu n’as pas besoin de 12 pièces pour être heureuse. Ni tes enfants. Une petite maison familiale (ou un grand condo!), ça existe. Et ça peut peut-être te réconforter avec l’achat (faut juste convaincre ton agent immobilier que plus petit, ça peut vouloir dire mieux).

Cabane Palomino

Plus de calculs et de compromis

Tu pourras prendre un bain, mais il ne sera pas immense, ni fait en marbre. Il n’aura pas de robinet autoportant. Quand tu voudras acheter 4 billets d’avion, ton robinet neuf ne pourra pas te faire un high five et payer le bill de voyage. Tu ne veux surtout pas avoir un goût amer d’acier inoxydable (de tes électros) si le budget familial de vacances doit sauter. Ça voudra peut-être dire moins de grands travaux, ou moins de rénos avec des résultats publiables sur instagram. Moins de comparaison avec d’autres, stp. Et de la planification : quand tu as des imprévus et un budget secours, celui du prochain voyage risque moins de payer le drain du sous-sol qui doit être réparé.

Des taux BAS comme ça ne s’est jamais vu EVER

Une facture dans les 6 chiffres, ça fait peur. Surtout à toi qui a toujours compté des petits budgets de voyage sac à dos. Qui cultive l’art d’être heureux avec nothing ou presque. Même si tu voyages cheap en famille, votre budget voyage est une grande partie de vos dépenses.  Peut-être qu’il ne sera pas le même pour quelques années ? (faut bien que cette pandémie ait du bon. TSÉ). Tu as fini par être réaliste optimiste, vous pourrez continuer à voyager, mais. Sûrement moins pour le moment. Tu as fini par accepter de parler de chiffres, d’hypothèques et de bien vous informer. Le marché est aux acheteurs en 2020, il paraît, that’s time. Tu n’auras jamais des taux hypothécaires aussi bas, parle-en à tes parents qui ont acheté une maison il y a plus de 30 ans. Ça vaut la peine de calculer le gap entre louer et acheter.

Recentre-toi sur tes valeurs

Ton achat immobilier n’est pas obligé de prendre la forme d’un duplex. Ou d’une grande maison grand terrain grand garage en banlieue si ce n’est pas ça que tu souhaites. Tu te bats constamment contre cette idée que tu laisses ta vie de nomade quelque part dans une boîte en déménageant. Une maison. Une voiture. Se caser. Mais tu peux te ramener à ce qui compte vraiment pour toi, à tes valeurs qui enlignent tes actions et tes décisions. Oui le voyage, l’exploration, la découverte, les trips d’aventure. Mais la famille. Se sentir chez vous. Créer un ancrage et construire des souvenirs avec tes minis. Tu veux les faire voler et voir l’ailleurs, mais tu veux aussi qu’ils jouent dans leur cours, s’inventent des histoires. Et cuisinent des biscuits dans votre maison de famille.

papa bébé sol maison

Des solutions pour continuer de voyager

En étant propriétaire, tes droits ne sont pas les mêmes. Ça vaut la peine d’explorer les possibilités de location ou d’échange de maison, ce que tu ne faisais maybe not avec ton appartement ou ta maison louée. Airbnb. Homeexcange. Selon eux, tu peux saver 80% de ton budget annuel de voyage. Dans tous les cas, c’est 150$ annuellement pour échanger autant de maisons que tu veux (ou juste louer, pas besoin de faire un échange réciproque comme dans le film Holidays!). Tu as décidé que ça ferait partie des plans.

Peut-être aussi que ta famille n’a pas besoin de 2 voitures. Plus de transport actif, de vélo, de transports en commun. Une localisation qui permet plus de déplacements à pieds. Comme quand vous êtes en voyage. Si c’est cohérent avec ce qui est important pour toi, ça te confortera dans ton choix d’achat. Revoir l’abonnement à la tété, les forfaits téléphone. Diminuer les coûts d’électricité en ayant une maison bien isolée plutôt qu’un grand appart tout le temps froid. Les « à côtés » et tout ce qui remplit la maison prennent une grosse part du gâteau budget.

maman bébé vélo

Se créer un espace qui crie voyage

Tu as peur de te conformer, d’avoir une maison lisse et blanche comme tout le monde. D’avoir à magasiner dans les quincailleries et les magasins de décorations le samedi : dernière source de plaisir pour toi. Il y a moyen de faire ça autrement. Tu peux garder ça simple ou funky. T’inspirer des chambres d’Asie que tu aimais tant. Des salles de bain de Bali qui étaient luxueuses (mais non). Un canevas de maison à mettre à vos couleurs de famille un peu nomade.

Même si vous êtes des accros, au final vous passez plus de temps chez vous qu’en voyage (ou peut-être pas, chanceux!). Être bien chez toi, ça compte aussi dans tes décisions.

Au travers les cartons tapés et des boîtes vides de take-out cambodgien (c’est pas Ankor Wat, mais), tu te dis que c’était un bon move pour vous en ce moment. Les minis dorment brûlés d’avoir trop exploré dans la nouvelle maison. Vous êtes les mêmes pareil. Vous aurez toujours vos backpacks et vos bacs de voyage pas loin, mais dans votre sous-sol. Vos kayaks et le gear d’escalade aussi. Les vélos des minis (pas dans le locker, mais dans votre mini-garage). Ton passeport et ceux de ta gang seront toujours dans ta table de chevet.

Tu continueras de construire des souvenirs de voyages. Mais tu auras peut-être une maison en plus.

Et toi, est-ce que la pandémie t’a fait réfléchir au déménagement ou à l’achat d’une maison?

Tags: acheter maison famille, continuer voyager famille

Tu aimerais aussi :

par
Article précédent Article suivant

Laisse-nous un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

0 Partage